Frédéric Mazella, fondateur de Blablacar, plateforme communautaire de covoiturage, était mardi 5 mai l’invité de l’émission Enjeux Croisés produite par Les Echos TV.

Le patron français a redit son attachement à la sharing economy (économie du partage ou économie participative), phénomène qui prend de l’ampleur. « Le mouvement va s’amplifier. Avec les années, les sociétés du secteur vont faire la démonstration de leur capacité à fournir un service ou à défendre un projet. Et, second point, les marques vont s’installer. Aujourd’hui, grâce à Internet et aux connectivités des données, des personnes peuvent développer des activités en dehors du cadre de l’entreprise. Chaque individu va pouvoir construire sa propre réputation grâce à des platesformes internationales et, donc, avoir plus de liberté et plus d’autonomie. C’est donc un changement économique mais aussi sociétal qu’on est en train de vivre. Ce que les start-up demandent à l’Etat, ce n’est pas spécialement des subventions, du financement, c’est plutôt du conseil sur la manière de développer une entreprise. »
Basé sur un principe simple expliquant qu’il est parfois plus profitable d’utiliser à plusieurs que de posséder seul, la sharing economy (économie du partage) est une activité humaine qui vise à produire de la valeur en commun et qui repose sur de nouvelles formes d’organisation du travail. Elle s’appuie sur une organisation plus horizontale que verticale, la mutualisation des biens, des espaces et des outils (l’usage plutôt que la possession), l’organisation des citoyens en « réseau » ou en communautés et généralement l’intermédiation par des plateformes internet.

Revoir l’intégralité de l’émission ici