Cette semaine nous vous invitons à lire l’article de l’ANDRH : DRH à mi-carrière : quelles évolutions de carrière pour les DRH généralistes confirmés ?

Ce que nous en avons pensé

L’évolution de la fonction RH, on en parle depuis quelques années : l’impact des nouvelles technologies, la réflexion sur la place des fonctions supports, le rôle même de la fonction RH… Aujourd’hui, la dernière étude de l’ANDRH « DRH à mi-carrière : quelles évolutions de carrière pour les DRH confirmés ? » identifie clairement les enjeux de demain. Retour sur les principaux constats.

Une direction générale à la recherche de son « business partner »

Tendance peu surprenante, la fonction RH est attendue sur le volet stratégique – 88% des répondants affirment que les critères d’évaluation des candidatures au poste de DRH ont évolué ces dernières années, et 91 % d’entre eux estiment que le DRH est de plus en plus impliqué dans les décisions stratégiques relatives à l’entreprise. Un DRH confirmé se doit d’être « stratège » et doit couvrir un champ de compétences large : politique de gestion des talents, ratios financiers, création de valeur etc.

La gestion de crise : une compétence à valoriser

Sans remettre en cause les compétences indispensables aux postes de DRH (expertise métier, management…) l’expérience vécue de gestion de crise et management de transition constitue une attente de plus en plus demandée par les recruteurs; au-delà de la négociation collective, il s’agit ici de participer pleinement aux temps forts de l’histoire de l’entreprise, de les vivre et de les accompagner au mieux.

DRH majoritairement recrutés en externe ?

66% des interrogés déclare recruter leur DRH en privilégiant la mobilité… externe. Ce pourcentage est d’autant plus élevé quand on regarde les entreprises de moins de 2500 salariés (77%).

Ces recrutements sont généralement confiés à des cabinets de recrutement. Rien d’illogique :

–  la mobilité interne peut-être difficile au regard de l’éventail de compétences aujourd’hui demandées pour réussir sa prise de poste
–  la dimension stratégique du poste nécessite souvent un regard extérieur, qu’un cabinet en recrutement est à même de pouvoir réaliser

Le point de vue de Géométrie Variable : vers un accompagnement de la fonction ?

« Tout dépend de la taille de la structure », nous confie Stéphane BUONOMANO, Responsable commercial au sein du cabinet. « La fonction même de DRH n’est pas présente de manière systématique. Aujourd’hui, nous constatons que la fonction RH ne pèse pas assez dans les CODIR*. Il est donc nécessaire qu’un DRH ait une vision entrepreneuriale de ses missions, ce qui présuppose des compétences en stratégie d’entreprise, politique financière, développement commercial et en marketing. Le tout sans perdre de vue son expertise métier. En tout cas, c’est cette approche que nous utilisons avec nos clients. »

* Comités de direction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*