MPLC : Manager la Performance et le Lien par le Collectif – Outils : Les Communautés Collaboratives de Performance (CCP)

Les Communautés Collaboratives de Performance (CCP) sont des regroupements de managers institués de manière systématique qui visent à créer de la solution organisationnelle pour sécuriser l’entreprise et optimiser sa performance, à partir d’une réflexion organisée de l’ensemble des collaborateurs.
Quels sont les bénéfices directs et indirects de cet outil puissant ajustable en de nombreuses variables ?

CRÉER DES SOLUTIONS ORGANISATIONNELLES

Premier bénéfice des CCP : à partir de la réflexion des acteurs de terrain, organisée et synthétisée par l’ensemble des lignes de management, une double gymnastique de type « analyse de situations-problèmes / conception de solutions organisationnelles » est institutionnalisée dans l’entreprise. Elle devient progressivement une habitude culturelle : celle de concevoir ensemble des solutions répondant exactement aux difficultés rencontrées, et ainsi, de relever 2 challenges-clés :

  • sécuriser les risques professionnels avec une véritable pertinence terrain et un engagement de l’encadrement,
  • de saisir les opportunités de différenciation dans un mouvement démocratique promu et porté par les pilotes managériaux

Bref, de créer et faire évoluer l’ADN – au sens de notre cabinet : Avantage Différenciant Naturel – de l’entreprise dans une logique de sur-mesure participatif, où le collectif de travail crée les conditions de sa sécurité, de son développement et de la performance de la structure qui légitime son existence en tant que salarié.

FÉDÉRER AUTOUR DE L’INNOVATION ET DES SUCCÈS

Créer un esprit « corporate » est une tâche ardue aux budgets financiers et temps élevés… sauf si on la mutualise avec les CCP, qui sont en eux-mêmes à la fois des temps de constructivité sur l’objet travail ET de fédération forte autour de ce même objet. En effet, il s’agit de temps d’échanges formels et informels entre tous les acteurs de l’entreprise visant la rencontre de tous leurs intérêts dans une organisation performante et protectrice : Quoi de plus fédérateur ?

High five! De plus, fédérer, c’est bien, mais fédérer autour d’habitudes vertueuses, c’est mieux ! Les CCP visent à fédérer l’ensemble des collectifs de travail (en intra et inter) autour d’un travail d’innovation, facteur-clé de succès dans un environnement actuel très contraint, où les entreprises partagent les même capitaux immatériels, les success stories reposant uniquement sur l’innovation dans la manière de les manager.

Mais tous les changements ainsi générés par les CCP, ne créent-ils pas de résistances ? Et bien non, au contraire, puisqu’ils génèrent une dynamique et des succès facteur d’implication dans le changement (comme nous l’enseigne KOTTER). Elles visent ainsi ambitieusement à faire du changement une composante de la culture à part entière, le rendant non plus traumatisant mais salvateur aux yeux du collectif de travail, comme à ceux des différents échelons de management, créant ainsi une vision commune (encore un facteur de réussite du changement selon KOTTER)

REPOSITIONNER LES ACTEURS & PÉRIMÈTRES

Indirectement, les CCP permettent enfin de repositionner chaque acteur à sa juste place :

  • Le Collaborateur est celui qui applique les process, mais également celui qui pense pour solutionner les problèmes du quotidien, et qui nourrit la réflexion de l’encadrement sur l’organisation et les méthodes,
  • Le Manager est l’accompagnateur et le superviseur de la mise en application, le promoteur et l’animateur de la réflexion méthode, l’intégrateur et le diffuseur des bonnes pratiques professionnelles,
  • Le Dirigeant est le porteur et le garant du projet global, le mobilisateur de toutes les lignes managériales, le décideur et architecte final de l’organisation de travail et de son intégration dans son modèle stratégique, il valorise l’action sur le marché.

De même il peut servir à repositionner les IRP, le service méthode, le service Qualité, le service RH, … permettant d’avoir « The right men at The right place » de manière naturelle.

MAIS ENCORE …

Nous n’évoquons ici que les vertues premières des CCP, qui comportent beaucoup d’autres avantages, tels :

  • la facilitation du dialogue social,
  • les optimisations de vertues possibles par la manipulation des bonnes variables,
  • les mises à jour, issues du REX – Retour sur Expérience – des premiers déploiements.

Les CCP, du fait de leur ADN innovant et efficient, semblent donc avoir un bel avenir devant elles, en tant qu’outil permettant à tous les acteurs de l’entreprise de « créer tous ensemble les conditions de notre propre bonheur organisationnel ».