La formation professionnelle : zoom sur la FOAD

La formation ouverte à distance, plus communément appelée FOAD, est un des axes novateurs de la réforme de la formation professionnelle du 5 mars 2014, permettant au stagiaire de réaliser une séquence, un module ou l’ensemble de sa formation, tout ou en partie à distance, via des outils spécialisés.

Mais que peut nous apporter la FOAD  de plus qu’une formation dite « classique » ?

Plus de flexibilité

Se former, c’est bien, avoir le temps de se former c’est mieux. En effet, le temps constitue un des freins à la formation continue tout au long de la vie. S’ajoute au temps, les coûts directs et indirects liés à la formation. Même si les frais sont pris en charge en tout ou partie par l’OPCA, un salarié en formation, c’est un salarié en moins dans l’entreprise.  « Dans le BTP, les entreprises comptent, en moyenne, trois salariés. Quand l’un s’absente pour se former, c’est un tiers de l’effectif qui manque à l’appel ! » nous rappelle André Cottenceau, président de la Commission nationale des affaires sociales et de la formation à la Capeb.[1]

La FOAD apporte ici une réponse pratico-pratique : ajuster la formation à nos contraintes temporelles plutôt que réorganiser nos agendas en conséquence.

Une individualisation des parcours davantage marquée

Une des difficultés inhérentes à la formation, c’est bien de devoir adapter constamment le contenu pédagogique à la capacité et le rythme d’apprentissage de chaque stagiaire. Utiliser la FOAD pour permettre à chacun de travailler ou retravailler les modules et apporter des explications complémentaires, sans multiplier les temps de face à face, est très largement appréciable.

Des méthodes d’apprentissage innovantes

Qui dit FOAD, dit utilisation d’interfaces numériques. Aujourd’hui, les nouvelles technologies nous inondent d’informations ; pour bien nous « former » à correctement les utiliser, autant proposer des outils innovants. Parmi ces outils, Géométrie Variable vous avait déjà parlé des MOOC en mars 2014 (le mooc, une opportunité d’apprentissage ?), mais nous pouvons en citer d’autres : les sérious games, jeux à vocation éducative, ou encore  les outils collaboratifs, à l’image des réseaux sociaux d’entreprise, ou des plateformes interactives.

En bref, la FOAD permet de se centrer davantage sur l’individu, en lui proposant des méthodes pédagogiques diverses et variées, le tout quand il le souhaite.

Cependant, même si la FOAD se base sur des interfaces de plus en plus intuitives, certains stagiaires peuvent être mis en difficultés ou peuvent sous exploiter certaines options de ces plateformes. Une formation à l’utilisation de ces nouveaux outils doit être envisagée, si nous souhaitons tirer pleinement profit de l’utilisation de la FOAD.

Et vous, êtes-vous favorable à l’utilisation de la FOAD ?

 


[1] Propos recueillis par Violaine BRISSART, Artisans Mag N°64, 01/11/2009 « Comment lever les freins à la formation ? »