CV Anonyme

L’annonce de la disparition du CV anonyme agite l’actu. Issue de la loi sur l’égalité des chances, cette disposition est devenue obligatoire le 31 mars 2006. Sauf que depuis le décret d’application n’est jamais paru et le projet n’a jamais vraiment vu le jour.
En marge de l’agitation médiatique d’un sujet qui très vite n’occupera plus le devant de la scène, Géométrie Variable s’est tout de même posé la question de la valeur d’un tel dispositif en interrogeant plusieurs des demandeurs d’emploi accompagnés chez nous ainsi qu’en sollicitant l’avis de notre consultante en ressources humaines.

« Pour une personne comme moi, le CV anonyme, c’est super. Ça me permet de passer outre la problématique ethnique et ça me met au même niveau de chances que les candidats de type européen. » Lionel, pâtissier de 30 ans est originaire de Guadeloupe. Sa couleur de peau a-t-elle déjà posé problème à l’embauche ? Il ne peut pas l’affirmer. « Évidemment on ne m’a jamais dit qu’on ne voulait pas m’embaucher parce que je suis noir, mais à force de refus on finit par douter. »

Lionel, demandeur d’emploi : « tout le monde au même niveau »

Les arguments posés par Lionel sont contrés par Joseph, 45 ans qui cherche un emploi d’agent d’entretien. « Je me mets à la place d’un employeur qui a besoin d’avoir les informations concernant la personne qu’il veut recruter. Et s’il reçoit un CV anonyme, je pense qu’il ne le traitera pas, car il souhaite sans doute savoir à qui il a affaire. Et puis il y a des postes où l’on a besoin de connaître l’âge ou le sexe du candidat par rapport à la difficulté de la tâche. A la rigueur la photo on s’en fiche mais au final je pense que c’est une perte de temps de ne pas donner toutes les informations nous concernant. »
Lionel se trouve être la seule personne dont nous avons sollicité l’avis pour qui le CV anonyme pour qui la démarche avait un sens véritable. Prenons Nathalie, demandeuse d’emploi depuis quelques mois à peine, elle dénonce une démarche hypocrite. « Un recrutement c’est un feeling et un CV anonyme ça annihile cette optique. A quoi cela rime de vouloir avancer masqué ? Je prends mon exemple, pourquoi irais-je cacher que j’ai 46 ans ? C’est un atout à mon sens car cela induit de l’expérience et une disponibilité qui n’est pas entravée par des enfants en bas âge… On a cherché par ce biais à masquer des problèmes d’intégration ou de tolérance mais ça ne peut pas fonctionner. Cela souligne une hypocrisie chez les recruteurs qui refusent parfois de laisser entrer la diversité dans leur entreprise mais aussi chez les candidats qui parfois brandissent l’argument de la discrimination, notamment ethnique, pour masquer un déficit de compétence. »

Jessica, demandeuse d’emploi : « une fois à l’entretien, on fait quoi ? »

Approche pertinente de Jessica, 30 ans et à la recherche d’un poste depuis décembre dernier. Sa posture est d’estimer que le CV anonyme ne ferait que retarder l’échéance d’un refus basé sur des préceptes discriminatoires. « C’est la personne qui compte, au moins autant que ses compétences. Le recruteur a besoin de toutes les informations. Une fois à l’entretien, on fait quoi ? Car là le recruteur va bien voir ce que vous avez souhaité masquer. En tant que femme, je n’aurai jamais envisagé d’y avoir recours, c’est certain. »
Ceci dit, quoi penser du point de vue des recruteurs ? Virginie Christen, consultante en ressources humaines de Géométrie Variable, l’assure, le CV anonyme était une fausse bonne idée. « C’est un concept fondé sur des intentions très louables, mais c’est assez hypocrite. Le principe de non discrimination dans notre pays se trouve presque toujours opposé à celui de la discrimination positive, par le biais des contrats aidés par exemple. Lors que Géométrie Variable a été positionné sur diverses missions de recrutement d’envergure, j’ai traité près de 1500 CV, un seul était anonyme. Alors c’est vrai que ça m’a marqué, mais ça n’a pas rendu le CV meilleur, ou plus lisible ni plus objectif. Face à un CV anonyme, on sera toujours dans le questionnement en se demandant ce que le (la) candidat(e) cherche à ne pas dévoiler. »
On constate finalement que la disparition du CV anonyme ne surprend pas. La non publication de son décret d’application ne forçant personne à se conformer à la loi, la démarche n’a jamais pu prouver sa pertinence ou au contraire son inefficacité.
Mais Lionel l’assure, « si je continue de peiner dans mes démarches, je tenterai peut-être le CV anonyme, pour voir ».

7 thoughts on “Emploi : la mort du CV anonyme, oui mais…

  1. Voilà donc un bon article, bien passionnant. J’ai beaucoup aimé et n’hésiterai pas à le recommander, c’est pas mal du tout ! Elsa Mondriet

  2. Voilà donc un bon article, bien passionnant. J’ai beaucoup aimé et n’hésiterai pas à le recommander, c’est pas mal du tout ! Elsa Mondriet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*