A l’heure où la digitalisation angoisse la fonction RH en interne, elle devient le meilleur allié de la fonction RH dite « externe », exercée par les cabinets privés. Une sorte de « troisième homme » pour le conseil en management global, en quête de solution d’optimisation des fonctions supports pour ses clients. Décryptage par notre experte en marketing.

« La digitalisation ne doit pas être marketée comme un outil de remplacement de la fonction RH, bien au contraire, elle a pour vocation de la sublimer » nous confie Julie BENOIT, chargée de marketing et de communication à Géométrie Variable. « Redonner aux fonctions RH et Marketing une signification stratégique et systématique, pour aller au-delà de l’opérationnel, voilà l’enjeu aujourd’hui des politiques de digitalisation ».

Vers une imbrication des fonctions RH et Marketing

Les fonctions RH et Marketing dites « traditionnelles » n’avaient pas forcément l’habitude de coopérer ; les RH s’occupaient des salariés en interne, le marketing, de la politique client externe – aujourd’hui, plus qu’une coopération, c’est une imbrication des deux fonctions qui voit le jour.

« Si je vous dis : marque employeur, MOOC, réseaux sociaux d’entreprise, stratégie de communication interne, pouvez-vous me dire s’il s’agit de problématiques qui relèvent de l’expertise du département ressources humaines ou à celle du Marketing ? » nous questionne Julie BENOIT

Effectivement, nous sommes tentés de répondre « un peu des deux ». Nous assistons ici à un réel décloisonnement des fonctions RH et Marketing qui tend vers la mise en place d’un service à part entière de « Marketing RH ».

Les outils numériques intégrés aux offres de service des cabinets conseil.

Mais alors, pourquoi aujourd’hui les cabinets privés conçoivent la digitalisation comme une opportunité là où les services RH se sentent menacés ?

« Nous souffrons des mêmes stéréotypes que la digitalisation », poursuit Julie BENOIT. « Nous ne sommes pas là pour remplacer une fonction dans l’entreprise, nous sommes là pour conseiller et accompagner les différentes fonctions de l’entreprise, et c’est en ce sens que réside toute la différence. » Elle ajoute « Pour nous, cabinets, utiliser les outils numériques nous permet de diversifier notre offre de services et de proposer des services complémentaires. Les structures que nous accompagnons souhaitent souvent y voir plus clair sur leur stratégie et leur technique de management des hommes et des projets, et ont besoin d’indicateurs précis pour prendre leurs décisions. »

Un exemple d’outil numérique innovant ? « Nous proposons à nos clients, dans le cadre de recrutement par exemple, l’outil Vadequa, qui mesure l’adéquation culturelle candidat VS employeur. Nous avons conscience qu’un recrutement ne peut être réussi que si le candidat et l’employeur ont pleinement conscience l’un et l’autre de leur Avantage Différentiant Naturel (ADN) »

L’outil à ne pas louper dans les années à venir : la plateforme Espace Carrière

Julie BENOIT attire notre attention sur une problématique de Marketing-RH actuelle : celle de la « transition professionnelle ».

« Voici un exemple qui illustre la collaboration entre le monde du conseil et de l’entreprise, sur les thématiques RH et Marketing : la question de la mobilité professionnelle. Aujourd’hui, exit la carrière unilatérale dans la même entreprise – chaque salarié connaitra plusieurs entreprises et même plusieurs postes au cours de sa vie professionnelle »

Pour cause ? La conjoncture économique, mais pas que : culturellement parlant, le rapport au monde du travail à évoluer ces dernières décennies.

« Nous avons conçu une plateforme interactive d’aide à la transition professionnelle «  à la carte » pour donner à chacun la possibilité de faire le point sur sa carrière, en fonction de ses besoins.».

Dotée d’une interface à triple entrée – utilisateur, consultant en mobilité professionnelle, service RH de l’entreprise – cette plateforme devient le support à l’évolution professionnelle du salarié. Celui-ci l’utilise en fonction de ses besoins sans contrainte temporelle puisqu’elle est accessible 24h/24, 7J/7. Il y trouve les informations dont il a besoin, travaille sur son portefeuille de compétences virtuelles, s’inscrit à des ateliers spécifiques, peut demander un rendez-vous avec un conseiller, le tout encadré par le cabinet mandaté pour réaliser l’action, et en impliquant le service RH concerné lors des points d’étapes clés du projet.

Vous souhaitez en savoir plus ? www.geometrievariable.com ou infos@geometrievariable.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*